Skip to content

Journée mondiale de l’arrêt cardiaque

La RCP pratiquée par des témoins de l'accident cardiaque permet de sauver des vies

La Journée mondiale de l’arrêt cardiaque est une journée de sensibilisation internationale qui vise à encourager la pratique de la RCP chez les futurs témoins de l'accident cardiaque. Des écoliers qui apprennent comment sauver un proche aux soignants qui recycle leurs connaissances en la matière, des évènements de formation à la RCP sont organisés aux quatre coins du globe aujourd’hui.

La Journée mondiale de l’arrêt cardiaque est organisée à l’initiative de l’International Liaison Committee on Resuscitation (ILCOR) et du Conseil européen de réanimation (ERC).

Sauriez-vous réagir face à une personne victime d'un arrêt cardiaque ?

1 personne sur 20 sera le témoin d’un arrêt cardiaque dans sa vie. 

70 % des arrêts cardiaques se produisent à domicile.

Pour chaque minute qui s’écoule sans RCP ni défibrillation, les chances de survie de la victime diminuent de 7 à 10 %.

Les chances de survie sont 3 fois plus élevées quand des témoins de la scène réalisent une RCP et une défibrillation.

Références

Gräsner, Jan-Thorsten et al. (2016). EuReCa ONE 27 Nations, ONE Europe, ONE Registry: A prospective one month analysis of out-of-hospital cardiac arrest outcomes in 27 countries in Europe. Resuscitation, Volume 109, Pages 188-195. Extrait de : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0300957216300995

Créer des communautés de secouristes

Il est essentiel que les personnes d’une communauté agissent. La solution consiste en une formation généralisée à la RCP au sein des communautés. Reconnaître à temps les premiers signes d’un arrêt cardiaque et savoir comment réagir peut considérablement améliorer les résultats pour le patient, ainsi que ses chances de survie.

Des initiatives visant à former de nombreux témoins par l’intermédiaire des écoles ou d’organisations bénévoles ont porté leurs fruits dans de nombreux pays, comme les États-Unis, la Norvège, la Suède, Singapour, la Corée, le Royaume-Uni et le Danemark.

Les SMU sont importants pour augmenter le taux de survie. Cependant, nous avons récemment appris que la clé de la survie, c’est d’engager la communauté citoyenne.

Freddy Lippert, M.D., professeur assistant à l’Université de Copenhague
Freddy Lippert, M.D., professeur assistant à l’Université de Copenhague

Que peut faire Laerdal pour vous aider ?

Afin d’augmenter le taux de survie et d’améliorer la qualité de la RCP, des initiatives communautaires visant à former davantage de personnes à la RCP doivent impérativement être mises en place. Nous pouvons aider à sauver encore plus de vies, ensemble, en mettant en œuvre de vastes programmes de formation à la RCP, ainsi qu’en proposant des formations fréquentes et de haute qualité, évaluées de manière systématique, pour guider les performances.